10.10.2018, 06:59

Santé: risque accru de cancer de la bouche avec la pollution de l’air

chargement
"Cette étude, avec un échantillon important, est la première à associer le cancer de la bouche aux particules fines PM2.5 (...)", selon les chercheurs.

Cancer Une étude taïwanaise a montré que le tabagisme, l’alcool, le papillomavirus humain et la mastication fréquente de bétel sont significativement associés à un risque accru de cancer de la bouche.

Des niveaux élevés de polluants atmosphériques, en particulier de particules fines (PM2,5) et, dans une moindre mesure, d’ozone, pourraient être liés à un risque accru de cancers de la cavité buccale, suggère la première étude de ce type, publiée mercredi.

Ce travail de chercheurs de Taïwan est paru dans le Journal of Investigative Medicine. Les facteurs de risque connus pour ces cancers sont le tabac, l’alcool, le papillomavirus humain et, dans certaines régions d’Asie du Sud-Est, la mastication du bétel.

Dans le monde, quelque 300’000 nouveaux cas de cancers de la lèvre et de la bouche et 145’000 décès sont dénombrés d’après des chiffres de 2012. Les taux de nouveaux cas les plus élevés sont observés en Océanie, Amérique du Nord et Europe et les taux les plus faibles en Afrique.

Les particules fines, les PM2,5, sont connues pour être nocives pour la santé respiratoire et cardiovasculaire.

Base de données nationale

Pour explorer l’éventuel rôle des polluants de l’air dans le développement du cancer de la cavité buccale, le Pr Yung-Po Liaw et ses collègues ont exploité des bases de données nationales sur le cancer, la santé, les assurances et la qualité de l’air.

Ils ont calculé les niveaux moyens de polluants atmosphériques (dioxyde de soufre et d’azote, monoxyde de carbone et d’azote et diverses tailles de particules fines) mesurés en 2009 dans 66 stations de surveillance de la qualité de l’air à Taïwan.

L’étude a porté sur 482’659 hommes de 40 ans et plus bénéficiaires des services de santé préventifs et ayant indiqué s’ils fumaient et chiquaient du bétel.

Parmi eux, en 2012-2013, 1617 cas de cancer de la bouche ont été diagnostiqués. Sans surprise, le tabagisme et la mastication fréquente de bétel étaient significativement associés à un risque accru de diagnostic.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SondageSanté: les patients restent satisfaits de leur séjour à l'hôpitalSanté: les patients restent satisfaits de leur séjour à l'hôpital

RechercheSanté: identification d'un gène responsable de la dysfonction érectileSanté: identification d'un gène responsable de la dysfonction érectile

SantéSanté: des ONG appellent la Suisse à ratifier "sans délai" la Convention anti-tabacSanté: des ONG appellent la Suisse à ratifier "sans délai" la Convention anti-tabac

TabacSanté: vous n'arrivez pas à arrêter de fumer? Vos gènes pourraient être en causeSanté: vous n'arrivez pas à arrêter de fumer? Vos gènes pourraient être en cause

Top