21.08.2019, 12:01

Santé: la Suisse versera 94 millions pour la lutte contre le VIH, le paludisme et la tuberculose

chargement
La tuberculose est la maladie la plus meurtrière au niveau mondial (archives).

prévention Le paludisme tue un enfant dans le monde toutes les 2 minutes, les cas de VIH sont à la hausse et la tuberculose est la maladie la plus meurtrière de la planète. La Suisse va investir 94 millions ces prochaines années pour lutter contre ces épidémies.

La Suisse versera 94 millions de francs pour lutter contre le VIH, le paludisme et la tuberculose. Soixante-quatre millions iront au Fonds mondial de lutte contre ces trois maladies pour la période 2020-2022 et 30 millions au Programme de l'ONU sur le sida (ONUSIDA) pour 2019-2021.

Le Conseil fédéral entend ainsi mettre à disposition l'expertise helvétique afin de réduire les risques sanitaires, indique-t-il mercredi. Malgré les progrès, un enfant meurt de paludisme toutes les deux minutes, la tuberculose est la maladie infectieuse la plus meurtrière au niveau mondial. Les cas d'infection par le VIH ont augmenté entre 2010 et 2017.

Ces maladies touchent surtout les populations pauvres et discriminées. Mais elles ne s'arrêtent pas aux frontières. Lutter efficacement contre ces infections réduit le risque sanitaire pour l'ensemble de la planète et pour la Suisse, rappelle le gouvernement.

A Genève

Les deux organisations sont établies à Genève et la Suisse est membre des conseils exécutifs. Elles aident les gouvernements à endiguer les épidémies.

Depuis 2002, le Fonds mondial a contribué à sauver 27 millions de personnes. ONUSIDA a permis de réduire de 47% des nouvelles infections depuis 1994. En 2017, la moitié des 37 millions de personnes infectées ont pu obtenir des médicaments.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

VIHSous traitement, une personne séropositive ne transmet plus le VIHSous traitement, une personne séropositive ne transmet plus le VIH

SantéSanté: deuxième cas de rémission d’un patient atteint du VIHSanté: deuxième cas de rémission d’un patient atteint du VIH

SantéVIH: le nombre de cas déclarés en Suisse en 2017 a atteint son niveau historique le plus basVIH: le nombre de cas déclarés en Suisse en 2017 a atteint son niveau historique le plus bas

recherche pharmaceutiqueNovartis injecte plus de 100 millions de dollars contre le paludismeNovartis injecte plus de 100 millions de dollars contre le paludisme

Top