Réservé aux abonnés

UN CAP REDOUTE

07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

A six kilomètres de Sagres, l'éperon rocheux du cap Saint-Vincent dessine la pointe occidentale de l'Europe continentale. Cette falaise de 80 mètres constitue un promontoire d'où l'on observe des couchers de soleil prétendument cent fois plus grands qu'ailleurs. Labbes, sternes, puffins, fous, cormorans et mouettes défilent en mer, à portée de longue-vue par vent d'ouest. Sur les hautes falaises mêmes, on rencontre le Merle bleu, le Crave à bec rouge, le Faucon pèlerin.

Un ancien couvent jouxte le phare édifié au XIXe siècle. Avant sa construction, les nonnes agitaient chaque jour des centain...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an