Nouvel éclairage sur Maurice Chappaz

chargement

littérature L'auteur montheysan Benjamin Mercerat publie aux éditions de l'Aire un ouvrage sur l'auteur du Châble: "Maurice Chappaz: Le Paradis et le Désert". Une analyse fine et profonde de l'œuvre de l'auteur valaisan, de ses composantes religieuses et mystiques. Cette année plusieurs ouvrages sont sortis à l'occasion du centenaire de sa naissance.

  22.11.2016, 17:50
Maurice Chappaz à l'Abbaye du Châble,   à l'occasion de ses 90 ans.

Benjamin Mercerat de Monthey, vient de publier en cette année de centenaire de Maurice Chappaz un ouvrage significatif aux éditions de l’Aire; «Le Paradis et le Désert». Une approche sensible et pointue des textes de Chappaz, son balancement  apparent  entre le profane et le sacré, son attachement viscéral au Valais. un ouvrage qui compte dans l’étude poussée des œuvres de Maurice Chappaz.L'auteur valaisan a dans ses textes une spiritualité qui emmène le lecteur vers des dimensions religieuses, transcendeatales, mystiques. Interview.

Pouvez-vous tout d’abord nous donner des explications sur le titre de l’ouvrage que vous venez de publier aux éditions de l’Aire, «Le Paradis et le Désert»?

Ce sont là deux thèmes qui travaillent en profondeur l’écriture de Maurice Chappaz. Pour le poète valaisan, comme pour le Romantique allemand Novalis, l’acte poétique consiste en la réunion des traits du paradis, dispersés dans la nature. Mais qu’est-ce que ce paradis ainsi conquis, sinon un paradis artificiel, comme dirait Baudelaire ? Chappaz lui-même, dans un accès de lucidité, parle de la contemplation de la nature comme d’un opium. Et ce qui permet de prendre du recul quant à cette drogue, c’est le Désert.

 

Quel était l’objectif visé en vous approchant de si près de ce poète authentique et profond: déceler dans sa démarche les composantes profanes et spirituelles, laïques et sacrées, matérielles et religieuses de cet écrivain valaisan au rayonnement francophone?

Je ne vois pas quelles seraient les composantes profanes ou laïques de sa démarche. Il y a, fondamentalement, une composante religieuse dans la poésie de Chappaz. Je me suis demandé de quelle nature elle est.

 

Quelle est la part la plus importante pour Chappaz, celle  de la délectation panthéiste ou son désir d’élévation spirituelle et religieuse,  sa volonté de sortir de son angoisse du néant aussi peut-être ?

Justement, ces deux tendances combattent en lui, et c’est ce qui constitue le génie de ses textes.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier du mercredi 23 novembre.

 

 

 

 

 

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FestivalVision Art Festival: un air de Wes Anderson flotte à Crans-MontanaVision Art Festival: un air de Wes Anderson flotte à Crans-Montana

ManifestationsLe 1er Août, en version allégée, brillera tout de même de mille feuxLe 1er Août, en version allégée, brillera tout de même de mille feux

Fête nationaleOù sortir pour célébrer le 1er Août en Valais?Où sortir pour célébrer le 1er Août en Valais?

CinémaLa Fondation Fellini reçue au Parlement italienLa Fondation Fellini reçue au Parlement italien

REMOUSDernière ligne droite pour un Verbier Festival chahuté mais toujours deboutDernière ligne droite pour un Verbier Festival chahuté mais toujours debout

Top