Le mathématicien Alan Turing gracié 59 ans après sa mort

chargement

Grande-Bretagne Le mathématicien britannique Alan Turing s'est vu accorder la grâce royale mardi à titre posthume.

  24.12.2013, 07:00
Né à Londres en 1912, Alan Turing était un excentrique timide.

Le mathématicien britannique Alan Turing avait été condamné pour homosexualité en 1952. Mort deux ans plus tard, ce cryptologue a joué un rôle décisif en brisant les codes de la machine Enigma des sous-marins nazis. Alan Turing a été gracié mardi, 59 ans après sa mort, par la reine Elizabeth II.

Considéré comme "l'Einstein des mathématiques", ce pionnier de l'informatique est mort à 41 ans. Il a été empoisonné au cyanure, sans que la thèse généralement retenue du suicide n'ait jamais été formellement prouvée.

Il avait été condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes moeurs" et contraint à la castration chimique en raison de son homosexualité. Celle-ci était illégale au Royaume-Uni jusqu'en 1967.

Durant sa courte existence, Alan Turing sera parvenu à poser les fondations de l'informatique moderne et à définir les critères de l'intelligence artificielle encore en vigueur aujourd'hui. Ainsi, le fameux "test de Turing" se fonde sur la faculté d'une machine à tenir une conversation.

Pour le grand public, son plus haut fait d'armes est d'avoir réussi à "casser" les codes de la machine Enigma utilisés par les sous-marins allemands croisant dans l'Atlantique Nord pendant la Seconde Guerre mondiale. Certains historiens estiment que ce coup de génie a précipité la chute d'Hitler, qui autrement aurait pu tenir un ou deux ans de plus.

Condamnation annulée

Alan Turing a été gracié mardi, 59 ans après sa mort, par la reine Elizabeth II sur proposition du ministre de la Justice Chris Grayling. Ce dernier a évoqué un homme exceptionnel avec un esprit brillant.

"Sa vie a plus tard été assombrie par sa condamnation pour homosexualité, condamnation que nous considérerions aujourd'hui comme injuste et discriminatoire, et qui est désormais annulée", a-t-il déclaré.

En 2009, le Premier ministre de l'époque, Gordon Brown, lui avait présenté des excuses posthumes. Il avait reconnu qu'il avait été traité "horriblement".

Un excentrique timide

En 2012, l'année du centenaire de la naissance de Turing, onze scientifiques britanniques, dont Stephen Hawking, avaient demandé l'annulation de la condamnation de celui qu'ils qualifiaient de "mathématicien le plus brillant de l'époque moderne".

Né à Londres en 1912, Alan Turing était un excentrique timide. Il lui arrivait de porter un masque à gaz pour éviter le rhume des foins lorsqu'il faisait du vélo.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MusiqueMarc Aymon chante l’humanité relevéeMarc Aymon chante l’humanité relevée

FestivalLe Palp fait chanter les gorges du TriègeLe Palp fait chanter les gorges du Triège

EvasionEvasion: le Liechtenstein, un timbre-poste sur la carteEvasion: le Liechtenstein, un timbre-poste sur la carte

Savoir-faireNos artisans ont du talent: au Châble, Rosskull sculpte des crânes d’animauxNos artisans ont du talent: au Châble, Rosskull sculpte des crânes d’animaux

InnovationEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architectureEksperiens21, à la croisée de l’art et de l’architecture

Eksperiens21, entre art et architecture

Du 21 septembre au 21 octobre, pour l’équinoxe d’automne, cinq rendez-vous thématiques mettent en lien artistes et...

  17.09.2021 18:00
Premium

Top