16.08.2017, 17:47

Décibels en pagaille à l'Openair Gampel

chargement
Une fois de plus, l'Openair Gampel attend plus de 100 000 spectateurs.

Festival Du rock, du rap, de l'électro... Durant quatre jours, l'Openair Gampel va vivre sous le feu des haut-parleurs, accueillant des stars de gros calibre, surtout connues du public germanique. Coups de cœur.

En lisant le "line up" de l'Openair Gampel, le festivalier romand pourra se sentir quelque peu interloqué. La moitié des 38 concerts au programme seront germanophones. La moitié de l'autre moitié verra se produire des artistes germaniques chantant en anglais et plus connus outre Sarine que côté francophone de la barrière linguistique.

Les têtes d'affiche absolues seront Die Toten Hosen (vendredi 18 août 23h15), après un rendez-vous manqué en 2015 suite à des soucis de santé du chanteur Campino. Leur retour va réjouir des légions de fans qui compteront pour beaucoup dans les quelques 100 000 festivaliers attendus. Citons encore le producteur électro Paul Kalkbrenner (jeudi 17 août, 23h), star absolue du genre. En deuxième rideau, l'édition 2017 de l'Openair Gampel recèle nombre d'artistes susceptibles de drainer les foules depuis la Romandie. Voici les cinq coups de coeur de la rédaction du "Nouvelliste".
 

Lil Wayne, jeudi 17 août, 20h30

Ses dreadlocks, son sourire incrusté de diamants, ses tatouages... Lil Wayne incarne tout ce que le rap américain peut véhiculer de l’attitude de bad boy. Mais son hip hop, ses productions valent beaucoup mieux que le cliché qu’il a lui-même construit et entretenu depuis ses débuts en solo en 1999. Si ses dents sont en diamant, ses disques eux sont souvent en platine et Le rappeur de la Nouvelle Orléans est aujourd’hui un incontournable, un poids lours du genre, fameux jusqu’à souvent jouer son propre rôle à la télévision et au cinéma.

 

 

The Kills, jeudi 17 août, 21h45

Le duo The Kills fondé en 2000 par la chanteuse américaine Alison Mosshart et le guitariste anglais Jamie Hince a réussi l’impossible. A savoir conserver malgré les années sur la route, malgré le succès et un statut d’icônes de la mode tout leur venin. Et dépasser les limites de leur formule minimale initale à force d’inventivité. Leur dernier album Ash & Ice publié l’année dernière en est la preuve éclatante. Sans doute que les incartades d’Alison aux côtés de Jack White dans The Dead Weather ont apporté de l’eau à leur moulin rock.

 

 

Seasick Steve, vendredi 18 août, 18h45

Ses concerts, même sur les plus grandes scènes au monde, sont des moment de bonheur pur, intime, sans la moindre once de faux-semblant, de vanité ou des travers qu’amène invariablement le succès à ceux qui le connaissent tôt. Certainement parce qu’avant d’accéder aux portes de la gloire grâce à sa guitare à trois cordes, le bluesman chenu et barbu Seasick Steve né à Oakland en 1941 a vécu mille vies chaotiques entremêlées. Couronné star à 65 ans, Seasick Steve est une sensation vraie à ne pas manquer. 
 

 

Wolfmother, vendredi 18 août, 21h

Un peu trop en avance sur son temps, un peu trop virtuose, un peu trop puissant peut-être... Le trio australien a débarqué en 2004 avec un rock infusé dans le meilleur blues, charpenté par l’héritage rythmique de John Bonham (Led Zeppelin). Une première phase de mise en lumière soudaine et violente, puis les légions de suiveurs qui leur piquent la vedette... Wolfmother a traversé ces hauts et ces bas avec toujours la même rage au ventre et son dernier disque «Victorious» porte plutôt bien son nom. Flamboyant.
 

 

Klischée, vendredi 18 août, 01h15

Klischée est un groupe aux trois quarts valaisans et à un quart bernois. Etablié de l’autre côté de la Sarine, il gagne année après année en aura grâce à son électro-swing au groove irrésistible. Deux albums à son actif, «Touché» (2014) et «Bend The Rules (2016), des dizaines et des dizaines de dates pour roder la machine scénique, Klischée a fait danser les parterres en Europe et a aujourd’hui trouvé son identité, entre blues, le funk, le disco, la house, l’afro-pop, le swing, le rap et le trap. Difficile de tenir en place en les écoutant.

 

 

>> Retrouvez le programme complet sur le site de l'Openair Gampel.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SolidaritéCoronavirus: les pompiers de Sierre et de Chippis soutiennent de manière originale le TéléthonCoronavirus: les pompiers de Sierre et de Chippis soutiennent de manière originale le Téléthon

SolidaritéCoronavirus: le Téléthon 2020 autrement en ValaisCoronavirus: le Téléthon 2020 autrement en Valais

SoutienAides à la culture: les communes valaisannes s’estiment léséesAides à la culture: les communes valaisannes s’estiment lésées

La belle histoire du jourCoronavirus: les élèves de la CSSP de Sion livrent les courses à domicileCoronavirus: les élèves de la CSSP de Sion livrent les courses à domicile

Bon planCoronavirus: le temps de l’Avent rythmé par des fanfaresCoronavirus: le temps de l’Avent rythmé par des fanfares

Top