Adele triomphe aux Grammy Award

La Britannique Adele, d'une santé vocale insolente, a triomphé dimanche à Los Angeles lors des 54e Grammy Awards, remportant six trophées dont cinq des plus prestigieux, lors d'une soirée marquée par le souvenir de Whitney Houston, décédée la veille à Beverly Hills.
05 août 2015, 13:56
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
adele

La Britannique de 23 ans, qui faisait son grand retour public depuis son opération des cordes vocales à l'automne, a remporté les six catégories dans lesquelles elle était nommée: enregistrement de l'année, album (pour "21"), album pop, interprétation pop, meilleure chanson, et vidéo courte.

Très émue, l'artiste qui écoulé 12 millions d'exemplaires de son album dans le monde, a déclaré: "Ce disque est inspiré par quelque chose de très normal, juste une relation (amoureuse) minable", avant d'ajouter que l'année 2011 est celle "qui a le plus changé (sa) vie".

La chanteuse a interprété son tube "Rolling In The Deep", témoignant d'une santé vocale insolente - s'autorisant même une entrée a cappella.

La soirée a également été marquée par les hommages à la diva pop Whitney Houston, décédée brutalement samedi à Beverly Hills, à l'âge de 48 ans. La cérémonie télévisée a commencé avec une prière à la mémoire de la chanteuse, à l'invitation du présentateur de la soirée, le rappeur LL Cool J.

"Nous avons un décès dans la famille", a-t-il dit. "Pour moi, la seule chose à faire est de commencer par une prière pour Whitney Houston", a-t-il ajouté, avant de lire un court texte devant une salle tête baissée en signe de respect.

Plusieurs artistes étaient en deuil, à l'instar de Lady Gaga, qui a avait remisé ses atours les plus provocants - sceptre doré excepté - pour se contenter d'une robe noire à armatures en plastique et d'un voile en résille.

Plus tard dans la soirée, la chanteuse de R&B Jennifer Hudson a chanté "I Will Always love you", le titre-phare de Whitney Houston, juste après la lecture de la liste des disparus de l'année, ouverte par Amy Winehouse.