Littérature: les pastiches de Pascal Fioretto

chargement

Littérature Pascal Fioretto livre un nouveau pastiche, préfacé par le dernier Goncourt, Hervé Le Tellier. Dans «L’anomalie du train 006», Joël Dicker et Virginie Despentes sont dans le même bateau.

 20.09.2021, 20:00
Lecture: 4min
Premium
Pascal Fioretto se complet dans les pastiches littéraires.

Auteur de «Et si c’était niais», où il pastiche notamment Marc Levy, et de «La joie du bonheur d’être heureux», où il s’attaque aux ouvrages de développement personnel, Pascal Fioretto est de retour.

L’écrivain, chroniqueur et journaliste écrit de nouveau à la manière de quelques auteurs aux ventes vertigineuses (Joël Dicker, Aurélie Valognes), voire qui frôlent les cimes (Sylvain Tesson). Il emprunte leur style quand ils en ont un, ou leur peau de chamois, si c’est tout ce qu’ils possèdent, pour...

À lire aussi...

Les gens d’iciMonthey: Antoine Rithner, la passion des fleurs durant plus d’un demi-siècleMonthey: Antoine Rithner, la passion des fleurs durant plus d’un demi-siècle

publicationQuand le Valais se regarde de l'autre côté de miroirQuand le Valais se regarde de l'autre côté de miroir

RencontreMusique électro et musique traditionnelle, c'est conciliable?Musique électro et musique traditionnelle, c'est conciliable?

FestivalLettres de soie: écrire aux gisants pour raviver la mémoire de MaseLettres de soie: écrire aux gisants pour raviver la mémoire de Mase

HistoireSur les pas de nos ancêtres, dans les fouilles archéologiques de NatersSur les pas de nos ancêtres, dans les fouilles archéologiques de Naters

Top