14.08.2019, 07:45

Le chanteur lyrique Placido Domingo fait face à plusieurs plaintes de harcèlement sexuel

chargement
Placido Domingo s'est dit troublé par ces accusations qu'il juge "inexactes".

Scandale Le chanteur d’opéra espagnol Placido Domingo a été accusé de harcèlement sexuel par neuf femmes. Une quarantaine d’autres femmes affirment également qu’il aurait eu des comportements déplacés.

Placido Domingo à son tour rattrapé par le mouvement #MeToo: le célébrissime chanteur d’opéra a dû se défendre mardi d’une série d’accusations de harcèlement sexuel. L’opéra de Los Angeles a annoncé une enquête et des salles ont annulé des représentations.

Dans une enquête publiée mardi par l’agence Associated Press, neuf femmes – huit chanteuses et une danseuse, une seule ayant bien voulu que son nom soit publié, les autres restant anonymes – affirment avoir été sexuellement harcelées par le légendaire chanteur d’origine espagnole, considéré comme la plus grande star vivante du lyrique.

 

 

L’une d’entre elles affirme qu’il a mis la main sous sa robe, trois autres qu’il leur a imposé des baisers. Elles évoquent aussi des gestes déplacés, tels une main sur le genou lors d’un déjeuner, ou des appels insistants tard le soir.

Sept des neuf femmes ont indiqué que leur carrière avait pris un coup après avoir rejeté ses avances, et qu’elles n’avaient plus jamais pu retravailler avec lui. Deux ont indiqué lui avoir brièvement cédé, de peur de compromettre leur carrière. L’une des deux a indiqué avoir eu deux fois un rapport sexuel avec lui.

Ces femmes étaient toutes jeunes et en début de carrière à l’époque des faits reprochés, selon l’agence de presse américaine. En plus des neuf accusatrices citées, une quarantaine d’autres femmes ont indiqué à AP avoir assisté à des comportements déplacés de la star.

«Douloureux à entendre»

«Les allégations de ces individus anonymes qui remontent parfois à 30 ans sont profondément troublantes et, telles que présentées, inexactes», a réagi Placido Domingo, 78 ans, dans un communiqué transmis par son agente. «Il est cependant douloureux d’entendre que j’aie pu troubler quiconque ou les mettre mal à l’aise – même si c’était il y a très longtemps et en dépit de mes intentions», a poursuivi le chanteur d’origine espagnole, marié de longue date.

«Je croyais que toutes mes interactions et relations étaient toujours bienvenues et consenties, a ajouté le prolifique ténor devenu baryton, qui en un demi-siècle de carrière a enregistré plus de 100 albums et s’est produit plus de 4000 fois. Les gens qui me connaissent ou qui ont travaillé avec moi savent que je ne suis pas quelqu’un qui intentionnellement heurterait, offenserait ou placerait quelqu’un dans l’embarras».

Il a aussi fait valoir que «les règles et les normes auxquelles nous sommes – et devons être – tenus aujourd’hui sont très différentes de ce qu’elles étaient par le passé…) Je respecterai les normes les plus élevées». Les réactions n’ont pas tardé, dans un pays où le mouvement #MeToo, lancé en octobre 2017 par les accusations d’agressions sexuelles contre le puissant producteur de cinéma Harvey Weinstein, a déjà fait tomber de nombreux hommes de pouvoir, notamment dans le monde du spectacle, y compris le puissant directeur musical du Metropolitan Opera, James Levine.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

EditorialL’ère «Me too» contribue à faire émerger les violences domestiquesL’ère «Me too» contribue à faire émerger les violences domestiques

Violences domestiques: l'édito

Il était une époque où les femmes n’osaient pas élever la voix sur les maltraitances qu’elles subissaient de leur...

  22.11.2018 05:31
Premium

HarcèlementAffaire Weinstein: depuis le mouvement #Metoo, les hommes ont peurAffaire Weinstein: depuis le mouvement #Metoo, les hommes ont peur

À Hollywood, les hommes ont peur

À l'occasion de la sortie du film "In the fade", l'actrice allemande Diane Krüger s'est exprimée sur l'affaire...

  16.01.2018 07:13

Harcèlement sexuelEst-on allé trop loin avec #MeToo?Est-on allé trop loin avec #MeToo?

Top