Le rêve birman du cinéaste valaisan Raphaël Blanc

chargement

Avant-première Le réalisateur et producteur d’Ayent sort un documentaire sur un joyau naturel birman. Un film qui prend un autre éclairage après le récent coup d’État militaire.

 14.06.2021, 20:00
Premium
C'est toute jeunesse et la population de la région du lac Inle qui sont mobilisées contre la pollution.

Il aurait pu devenir missionnaire en Bolivie. Par amour des voyages et pour aller à la rencontre de l’autre. Finalement, c’est caméra au poing que l’Ayentôt Raphaël Blanc «évangélise». Sans tomber dans le prosélytisme toutefois. Connu pour ses portraits filmés d’Ella Maillart (succès dans les salles obscures avec plus de 20 000 entrées en 2017) ou d’Hans Erni, le cinéaste...

À lire aussi...

CinémaLe film «Années 20», avec Noémie Schmidt, va s’envoler pour New YorkLe film «Années 20», avec Noémie Schmidt, va s’envoler pour New York

Cinéma«Noces maliennes», un paradis en péril conté par Gaël Métroz«Noces maliennes», un paradis en péril conté par Gaël Métroz

CinémaDoublement oscarisé, le film «The Father» a du Valais en luiDoublement oscarisé, le film «The Father» a du Valais en lui

Top