12.05.2020, 20:00

Esmail, grand séducteur bien malgré lui

Premium
chargement
1/2  

sortie VOD Le cinéaste suédois d’origine iranienne Milad Alami signe avec "The Charmer" un premier long-métrage envoûtant, qui dévoile les tourments liés à l’immigration

Né en Iran, le cinéaste suédois Milad Alami s’est formé au Danemark, à l’Ecole nationale du cinéma. Après s’être fait remarqué à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, il a reçu le Prix du meilleur court-métrage danois, avant de signer son premier long-métrage, «The Charmer», sorti cette semaine en VOD, fermeture des salles oblige.

Mêlant film noir, thriller et réalisme social, ce film nous plonge dans les tourments et questionnements existentiels liés à l’immigration et à l’intégration.

À lire aussi...

cinémaDocumentaire: Daniel Schweizer et le cri d’alarme des Indiens d’AmazonieDocumentaire: Daniel Schweizer et le cri d’alarme des Indiens d’Amazonie

Super-héroïneCinéma: la suite de Wonder Woman prévue pour NoëlCinéma: la suite de Wonder Woman prévue pour Noël

CinémaCinéma: quelques suggestions de films et séries à découvrir chez vousCinéma: quelques suggestions de films et séries à découvrir chez vous

décisionCinéma: les César abolissent les membres historiques, dont Roman PolanskiCinéma: les César abolissent les membres historiques, dont Roman Polanski

SériesDivertissement: la loi des séries, la chronique de Xavier DurouxDivertissement: la loi des séries, la chronique de Xavier Duroux

Top