19.05.2020, 15:30

«Ce que j’aime aux Giettes, c’est…»

chargement
Pierre Collet devant le chalet familial aux Cerniers/Les Giettes, "le premier à avoir été construit ici en 1956".

Mon village Pierre Collet apprécie de vivre en pleine nature aux Giettes, sur les hauts de Monthey. Les mélèzes devant son chalet inspirent le musicien.

A la ville, on l’appelle Jean-Pierre Collé. Mais sur scène, il est Pierre Collet. «Les deux noms figurent sur mon passeport», sourit-il, sans qu’on sache vraiment s’il est sérieux.

Le trait d’humour n’est en effet jamais loin chez le septuagénaire, qui a partagé son temps entre Genève et Paris avant de s’installer dans les années 70 dans le chalet familial aux Cerniers/Les Giettes, sur les hauts de Monthey. «Il date de 1956 et fut le premier construit ici, en même temps que le restaurant des Cerniers.»

Retraité de son parcours professionnel dans l’administration et la comptabilité, Pierre Collet profite de son havre de paix pour cultiver sur son piano la passion pour la musique qui l’habite depuis l’enfance.

 

 

Qu’est-ce qui fait la richesse de votre village?

Sa situation en pleine nature, le calme, la tranquillité, la vue magnifique sur la plaine du Chablais. Nous entretenons aussi de bonnes relations avec nos jeunes voisins de l’équipe des Whitepods, pour qui ma femme Jacqueline et moi sommes un peu des papy-mamy.

 

A lire aussi: Valais: des nuits style Grand Nord

 

Un endroit ou une curiosité que vous aimez faire découvrir?

La chapelle, construite dans les années 60. En plus d’être jolie, elle a une histoire puisqu’elle a abrité plein de messes, de mariages, d’enterrements. On y a même célébré des fêtes sans curé, par exemple à Noël.

Le bistrot dans lequel vous vous rendez à l’heure de l’apéritif?

Autrefois, les dimanches, on se retrouvait tous – y compris les étrangers du dehors (rires) – au Café de la forêt, près de la chapelle. Maintenant, il est fermé. Nous allons parfois au restaurant des Cerniers. J’y joue Brel, Brassens etc. les samedis soir. Mais le lieu est plutôt destiné à la clientèle des Whitepods, ce n’est pas vraiment le bistrot du coin. Alors le plus souvent, on s’organise et on se réunit les uns chez les autres pour partager un verre.

Un lieu pour vous ressourcer?

Au pied de mes mélèzes (ndlr: il pointe du doigt les cinq arbres bordant le chalet): ils sont un lien entre ciel et terre et me donnent de la force. C’est très valaisan en fait… Un peu plus loin, il y a aussi le pâturage de Malatray. En été, on aime aussi se balader du côté de Chindonne avec un saucisson et du pain dans le sac à dos. Je citerai encore l’alpage de la Pale, où la famille Mariétan fabrique le meilleur fromage à raclette.

La manifestation qui vous plaît?

La plus importante, c’est le tournoi de tennis. Le club, dont je suis membre fondateur, fêtera ses 30 ans l’an prochain. Il y a aussi le tournoi de pétanque ou la Course des deux chapelles. Et la sortie mycologique, longtemps organisée par ma femme.

Ce que vous voudriez voir évoluer ou aboutir?

Il manque un «vrai» bistrot ici. J’aimerais bien voir pousser à côté du restaurant des Cerniers un café valaisan où on servirait fondues, raclettes et qui serait un lieu de retrouvailles.    

 

A lire aussi: «Ce que j’aime à Bluche et à Randogne, c’est…»

 

Vous voulez partager l’amour de votre ville ou de votre village? Contactez notre rédaction par courriel à pcv@lenouvelliste.ch

 

 

L’info solidaire
Dans la situation sanitaire hors normes que nous vivons, la rédaction du Nouvelliste se mobilise afin d’accompagner ses lecteurs avec une information précise et fiable. Notre journalisme, professionnel et indépendant, ne bénéficie d’aucune subvention. Nous avons cependant choisi d’ouvrir en libre accès une grande partie de nos contenus touchant aux aspects essentiels et vitaux de cette crise.
Plus que jamais en cette période inédite, l’information a une valeur. Pour nous. Pour vous. Soyons solidaires autour d’elle. http://abo.lenouvelliste.ch

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Mon village«Ce que j’aime à Saint-Gingolph, c’est…»«Ce que j’aime à Saint-Gingolph, c’est…»

Ma ville«Ce que j’aime à Monthey, c’est…»«Ce que j’aime à Monthey, c’est…»

Top