03.08.2015, 14:10

Un chasseur texan tire sur un tatou, la balle ricoche et finit sa course dans sa mâchoire

chargement
La carapace du tatou est pour le moins résistante. Ce chasseur texan l'a appris à ses frais.
Par O.H.

karma En pleine polémique sur le braconnage du lion Cecil au Zimbabwe, un petit tatou du Texas vient de venger sans le vouloir tous les animaux chassés du monde. La balle d'un chasseur a rebondi sur sa carapace, avant de terminer dans le visage du tireur.

#karmadillo. C'est le hashtag qui cartonne en ce moment sur le réseau social Twitter. 

Il vient de "karma": nos bonnes actions seront récompensées un jour ou l'autre... les mauvaises recevront leur juste salaire.

Et d'"armadillo", le nom anglais du tatou, ce drôle d'animal venu tout droit de la préhistoire et recouvert d'une épaisse carapace. 

Vendredi dernier, la chaîne CBC a raconté l'histoire d'un chasseur texan qui ayant aperçu un tatou dans son jardin, est rentré chez lui pour y chercher son arme, un 38 revolver, avant d'ouvrir le feu sur l'intrus. Malheureusement pour lui, non seulement la très solide carapace n'a pas cédé, mais l'une des trois balles tirées a ricoché avant de terminer sa course dans sa mâchoire.

Il a dû être héliporté et opéré d'urgence. Il s'en sort avec une fracture de la mâchoire. Quand au tatou, il semble qu'il s'en soit sorti. Le shérif n'a pas retrouvé son cadavre.

Selon The Guardian, c'est le deuxième incident du genre, dans le sud des Etats-Unis, cette année. 

Samedi, Ricky Gervais, un comique américain défenseur de la cause animale, s'est emparé de l'histoire en lançant le hashtag #karmadillo sur Twitter

"Je lui ai juste dit de poser son arme ou l'un de nous deux serait blessé."

 

Ou encore celui-ci

"Je m'imagine bien ce tatou dans un bar en train d'épater les femelles. "L'autre gars est à l'hôpital".

 

"Et pendant ce temps le Texan doit expliquer à ses potes qu'il a perdu un duel face à un tatou désarmé."


Top