21.08.2018, 00:01
Lecture: 6min

Voitures autonomes, Pékin met les gaz

Premium
chargement
Angela Merkel, la chancelière allemande, a rencontré, le 10juillet, le premier ministre chinois Li Keqiang, à Berlin, pour une balade en voiture autonome fonctionnant au moyen du logiciel Apollo, auquel les constructeurs Daimler et BMW participent.
Par Julie Zaugg, Hong Kong

TRANSPORTS La Chine risque de remporter la bataille des véhicules sans conducteur. Les constructeurs européens le savent: BMW et Daimler viennent de rejoindre le système de conduite automatique de Baidu.

«Nous sommes allés faire un petit tour en voiture, et nous en sommes revenus en un morceau», a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel, début juillet. Elle venait de tester un véhicule autonome en compagnie du premier ministre chinois Li Keqiang. Cette promenade avait pour but d’annoncer une collaboration entre BMW et le géant chinois de la technologie...

À lire aussi...

SURENDETTEMENTUn instrument  contre les faillitesUn instrument  contre les faillites

Un instrument contre les faillites

La loi prévoit depuis peu un moratoire sur les dettes impayées, une formule encore peu employée jusqu’ici.

  28.11.2020 00:01
Premium

CommerceDroit des marques: l’Allemand Otto perd contre le Suisse Otto’sDroit des marques: l’Allemand Otto perd contre le Suisse Otto’s

ColèreCoronavirus: l'Allemagne demande à l'UE de suspendre le ski jusqu'au 10 janvierCoronavirus: l'Allemagne demande à l'UE de suspendre le ski jusqu'au 10 janvier

AVSPolitique: le peuple suisse n’a plus approuvé de réforme de retraite depuis 25 ansPolitique: le peuple suisse n’a plus approuvé de réforme de retraite depuis 25 ans

EconomieMarché du travail: les perspectives pour l’emploi en Suisse sont «sombres», selon l’OFSMarché du travail: les perspectives pour l’emploi en Suisse sont «sombres», selon l’OFS

Top