26.08.2017, 09:13

Vin: la récolte en France devrait être la plus maigre depuis 1945

chargement
Seule la Bourgogne a été relativement épargnée par les épisodes de gel successifs.

viticulture La France, l'un des premiers producteurs mondiaux de vin, s'attend à une récolte catastrophique. La plus faible depuis... 1945! En cause: le gel et la sécheresse qui ont durement touché toutes les régions. La Bourgogne s'en sort mieux.

Le gel et la sécheresse qui ont touché les vignobles français en 2017 vont déboucher sur la plus petite récolte connue dans le pays depuis 1945. Mais le millésime sera d'excellente qualité, selon les professionnels.

Gel et canicule printanière suivie d'un été sec, le vignoble français n'a pas été épargné par les intempéries cette année. Les premières vendanges se sont déroulées avec dix à quinze jours d'avance en moyenne, avec des quantités en forte baisse - à l'exception de la région Bourgogne, dans le centre du pays.

 

 

"La production de vin pourrait s'établir en 2017 à 37,2 millions d'hectolitres. Cela représente un niveau inférieur de 18% à celui de 2016 et de 17% à celui de la moyenne des cinq dernières années", a annoncé le ministère de l'Agriculture dans un communiqué.

Cette nouvelle chute de la production intervient après une année 2016 déjà marquée par des incidents climatiques et par une baisse à deux chiffres de la production. Cela en avait fait l'une des plus faibles récoltes des 30 dernières années.

Mais le repli de cette année pourrait être encore plus important, à en croire Jérôme Despey, viticulteur et président du conseil spécialisé vin FranceAgriMer: "Je crains que malheureusement nous soyons en dessous des 37 millions d'hectolitres".

 

 

Les tests du ministère ont été "réalisés début août, nous n'avions pas commencé la vendange", explique-t-il. Or "c'est lorsqu'on vendange qu'on se rend compte de la réalité de la récolte", ajoute-t-il.

"Partout où l'on vendange, là où on pensait qu'il y avait un peu moins, il y a beaucoup moins", appuie-t-il, évoquant "la récolte la plus petite depuis 1945". Jusqu'à présent, la plus petite récolte d'après-guerre était de 41 millions d'hectolitres en 1991, rappelle-t-il.

Le Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB) a estimé que les dégâts causés par le gel dans le vignoble bordelais allaient se traduire par une baisse de la récolte de l'ordre de 40%.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

soutienAgriculture: les professionnels victimes du gel pourront être indemnisés par fondssuisseAgriculture: les professionnels victimes du gel pourront être indemnisés par fondssuisse

Viti-vinicultureAprès le gel: dix contrôleurs inspectent 12000 parcelles de vigne en ValaisAprès le gel: dix contrôleurs inspectent 12000 parcelles de vigne en Valais

décisionGel de printemps: les vins valaisans pourront être coupésGel de printemps: les vins valaisans pourront être coupés

AidesGel: la Confédération débloque 50 millions de francs pour aider les agriculteursGel: la Confédération débloque 50 millions de francs pour aider les agriculteurs

Viti-vinicultureGel: les encaveurs valaisans ont développé trois moyens de surmonter la catastropheGel: les encaveurs valaisans ont développé trois moyens de surmonter la catastrophe

Top