23.03.2018, 09:27

Le directeur de Credit Suisse a vu son salaire se réduire à 9,7 millions

chargement
Directeur général de la 2e banque helvétique, Tidjane Thiam, a vu sa rémunération se réduire à 9,7 millions de francs, contre 10,24 millions en 2016.

Banques Tidjane Thiam, directeur général de Credit Suisse, a subi les effets de la perte nette essuyée par la 2e banque helvétique. Le patron a vu sa rémunération se réduire à 9,7 millions de francs, contre 10,24 millions en 2016.

La perte nette essuyée l'an dernier par Credit Suisse n'est pas restée sans effet sur les salaires de ses dirigeants. Directeur général de la 2e banque helvétique, Tidjane Thiam, a vu sa rémunération se réduire à 9,7 millions de francs, contre 10,24 millions en 2016.

Pour l'exercice sous revue, les douze membres de la direction générale de la banque sise à Zurich se sont partagés 69,9 millions de francs, ressort-il du rapport sur les rémunérations dévoilé vendredi par Credit Suisse en parallèle à son rapport de gestion 2017. En 2016, les 13 hauts dirigeants de l'établissement avaient empoché 73,1 millions.

Quant aux douze administrateurs de Credit Suisse, ils se voient verser une rémunération totale de 11,456 millions de francs pour la période courant de l'assemblée générale ordinaire des actionnaires de 2017 à celle de cette année. Il y a un an, cette somme, partagée entre les 13 membres composant l'organe de surveillance, s'était montée à 10,97 millions.

Urs Rohner, le président du conseil d'administration de Credit Suisse, touchera cette année 4,27 millions de francs. Il y a douze mois, ce montant s'était inscrit à 3,98 millions.

Troisième perte consécutive

Pour mémoire, Credit Suisse est resté englué l'an dernier dans les chiffres rouges pour un 3e exercice consécutif, malgré la croissance des affaires et les progrès opérationnels. La banque de la Paradeplatz a essuyé une perte nette de 983 millions de francs, plombé par des charges d'impôts sur le bénéfice à hauteur de 2,7 milliards liées à la réforme fiscale américaine.

Le bénéfice avant impôts déclaré s'est en revanche inscrit dans le noir à hauteur 1,8 milliard de francs, 4 milliards de plus qu'en 2016. Ce dernier exercice s'était soldé sur un débours avant impôts de 2,3 milliards et une perte nette de 2,7 milliards, après un plongeon dans le rouge de 2,94 milliards un an auparavant.

L'an dernier, les salaires versés aux dirigeants de Credit Suisse au titre de l'exercice 2016, en particulier celui attribué à Tidjane Thiam, avaient suscité la fronde de certains actionnaires. Face à ce mouvement d'humeur, la banque aux deux voiles avait alors raboté la rémunération du Franco-Ivoirien de 11,9 à 10,24 millions de francs.

L'assemblée générale qui avait suivi s'était révélée mouvementée. Reste que malgré une pluie de critiques et de nombreuses interventions d'actionnaires, toutes les propositions du conseil d'administration, en particulier les rémunérations, avaient été avalisées par les quelque 1600 actionnaires présents.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

UBSBanques: le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, a vu son salaire augmenter en 2017Banques: le directeur général d'UBS, Sergio Ermotti, a vu son salaire augmenter en 2017

DébatEx-régies fédérales: pas de plafond de 500'000 francs aux salaires annuels des cadresEx-régies fédérales: pas de plafond de 500'000 francs aux salaires annuels des cadres

économieEmploi: les salaires effectifs et minimaux ont augmenté pour 453'000 salariés en Suisse, le salaire réel stagneEmploi: les salaires effectifs et minimaux ont augmenté pour 453'000 salariés en Suisse, le salaire réel stagne

Top