13.05.2016, 18:46

La marque textile Switcher est au bord de la faillite

chargement
La marque Switcher est en proie à de grandes difficultés.

Textile Coup dur pour la marque Switcher. L'entreprise textile basée au Mont-sur-Lausanne (VD) n'a pas payé les salaires du mois d'avril et ne réceptionne plus de marchandises.

L'entreprise textile vaudoise Switcher est au plus mal. Basée au Mont-sur-Lausanne, elle ne reçoit plus de marchandises et les salaires d'avril de la quarantaine d'employés n'ont pas été payés, a indiqué vendredi Unia confirmant des informations de 24 heures/Tribune de Genève et de la RTS.

Une réunion avec le syndicat est prévue mardi, a précisé Dominique Fovanna, responsable du secteur tertiaire chez Unia Vaud. L'ensemble de la situation sera alors exposé, mais l'inquiétude est "plus que grande" sur l'avenir de l'entreprise connue par ses tee-shirts et son fondateur Robin Cornelius en 1981.

Le directeur général Alban Dupuis a démissionné et la famille indienne, qui est propriétaire, ne donne plus de nouvelles. Robin Cornelius a quitté le bateau en 2015 pour se consacrer à son entreprise spécialisée dans la traçabilité des produits.

Selon 24 heures, les deux responsables veulent se battre pour sauver les emplois et la marque. L'entreprise serait en outre largement endettée, note la RTS.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CommerceLe groupe textile Calida accuse une baisse de ses ventesLe groupe textile Calida accuse une baisse de ses ventes

RéparationBangladesh: les ouvriers du textile qui ont survécu à la tragédie du Rana Plaza demandent justiceBangladesh: les ouvriers du textile qui ont survécu à la tragédie du Rana Plaza demandent justice

Top