Réservé aux abonnés

Sion veut changer les règles du jeu pour avoir son mot à dire sur les futures antennes 5G

Des oppositions et des pétitions sur la 5G ont conduit la ville de Sion à réagir. Elle change son règlement et suspend la procédure d’autorisation d’une antenne controversée à Uvrier. Cette décision semble ouvrir une brèche pour les communes mais complique la tâche des opérateurs.

24 août 2020, 19:00
L'été dernier, le gabarit de l'antenne 5G était érigé à Uvrier. Au fond, l'école, située à 150 mètres environ selon les opposants.

Ils savaient la marge de manœuvre très faible, mais ces citoyens d’Uvrier voulaient faire entendre leur voix. Elle a visiblement porté. La ville de Sion a pris la décision de suspendre la procédure d’autorisation de construire de cette antenne 5G à Uvrier, voulue par Swisscom, non loin de l’école. Celle-là même qui avait suscité de vives réactions de certains habitants du quartier dans nos colonnes en juin dernier.

A lire aussi: Valais: quand des habitants de Sion s’opposent à une ...