Valais: peu d'espoir de retrouver des survivants sous l'avalanche du vallon d'Arbi

Une avalanche a emporté plusieurs personnes dans le vallon d'Arbi, sur les hauts de Riddes. Quatre d'entre elles sont toujours recherchées. L'espoir de les retrouver vivantes diminue d'heure en heure.
16 mars 2018, 17:42
/ Màj. le 16 mars 2018 à 22:46
L'avalanche qui a dévalé dans le vallon d'Arbi vendredi après-midi.

Vendredi en fin de soirée, les quatre personnes ensevelies sous une grosse avalanche descendue dans l'après-midi dans le vallon d'Arbi, sur les hauts de Riddes, étaient toujours disparues. 

L'inquiétude est grande. "Il y a six mètres de neige au moins au bas de l'avalanche. Les recherches se poursuivront cette nuit", indique Paul-Victor Amaudruz, chef de la sécurité des pistes chez Téléverbier. "L'espoir de les retrouver vivants est mince", confie Stève Léger, porte-parole de la police cantonale..

L'alerte a été donnée peu avant 15 heures. Selon la police cantonale, plusieurs skieurs descendaient dans ce vallon lorsqu’une grande avalanche a dévalé de la pente sise sur leur droite. "Sept personnes réparties en deux groupes de quatre et trois personnes se trouvaient dans le secteur", indique Stève Léger.

Une personne a pu fuir l’avalanche, deux personnes ont été extraites de la masse neigeuse, quatre personnes sont toujours portées disparues. Les recherches ont été suspendues le temps d’un minage préventif, avant de reprendre aussitôt pour retrouver quatre d'entre elles.

Impressionnant

Il s’agit d’une grande avalanche de printemps, dite de reptation, avec toute la neige partie jusqu'à son accroche au sol. Ce qui explique la traînée foncée que la coulée a laissée derrière elle.

Cette avalanche affiche de grandes dimensions puisqu'elle mesure environ 400 mètres de long, sur une largeur de son cône d’environ 150 mètres. La cassure se situe à environ 2200 mètres d’altitude, le fond de l’avalanche se trouve à 1900 mètres d’altitude. 

Les secours se sont immédiatement rendus sur place. Ils se composent d'Air-Glaciers, Air Zermatt, de patrouilleurs, du secours régional, de conducteurs de chiens et de la police cantonale.

Des skieurs sans DVA

Mais selon les premiers éléments de l’enquête, les personnes n’étaient pas équipées de DVA (dispositif de recherches de victimes en cas d’avalanche). 

De l'éclairage a été mis en place pour aider les sondeurs dans leur course contre la montre. Un radar héliporté aurait aussi été engagé.

L'avalanche mesure environ 400 mètres de long. image police cantonale

Le vallon d'Arbi est un itinéraire hors piste très fréquenté et facile d'accès, notamment depuis le lac des Vaux sur les pistes de Verbier. Un itinéraire de hors piste balisé par des piquets jaunes existe dans ce vallon.

Cet itinéraire était ouvert normalement, selon Paul-Victor Amaudruz. Mais il faudra encore déterminer si les skieurs sont restés entre les piquets jaunes ou s'ils ont choisi un autre itinéraire sur la rive droite du vallon.

La seconde hypothèse est privilégée par Paul-Victor Amaudruz. "Ils ne se trouvaient pas sur l'itinéraire", a-t-il confié vendredi soir au "Nouvelliste".

par Jean-Yves Gabbud,Gilles Berreau