Réservé aux abonnés

Valais: deux jeunes, connaissant des difficultés cognitives, racontent leur formation au centre Orif

Cent soixante-cinq jeunes, qui connaissent tous des difficultés cognitives, suivent actuellement un apprentissage au centre Orif de Pont-de-la-Morge. Reportage avec deux apprentis en première année de formation.
29 mars 2018, 12:01 / Màj. le 29 mars 2018 à 14:03
Tania Negro et Tanguy Grandchamp, tous deux apprentis en première année pour décrocher une AFP, ont accepté qu'on les suive une journée.

9 h 30. La journée a déjà commencé depuis deux heures au centre Orif de Pont-de-la-Morge, une structure qui forme des jeunes en difficultés cognitives placés par l’AI. L’institution romande fête cette année ses 70 ans, tandis que le centre de Sion soufflera 50 bougies en 2019.

Tania Negro (17 ans), de Nax, et Tanguy Grandchamp (17 ans), de Vionnaz, qui font partie des 165 jeunes actuellement en formation en Valais, sont tous deux affairés dans leur équipe respective. Tania Negro travaille au service d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois