Sion: le chauffage à distance tient son premier client

Les études sur le projet de chauffage à distance dans la capitale ont abouti. Les travaux vont débuter en 2018 et les CFF sont les premiers à avoir montré leur intérêt.
28 sept. 2017, 10:45
/ Màj. le 28 sept. 2017 à 10:42
La chaleur de l'UTO pourra être valorisée dans un peu plus de deux ans. Les autres quartiers suivront.

Dix millions de litres de mazout. C'est l'équivalent de la chaleur qui sera désormais valorisée grâce au projet de chauffage à distance de la capitale. Les études lancées par la Ville de Sion ont abouti et, dès 2020, il sera possible de se chauffer grâce à la chaleur produite par les fours de l'usine de traitement des déchets (UTO) d'Uvrier.

Les travaux vont débuter en 2018 à la rue de l'Industrie et à l'avenue de Tourbillon. Une chaufferie d'appoint au gaz naturel fournira la chaleur en attendant le raccordement à l'UTO prévu en 2020. Vissigen suivra dans la foulée puis le Pôle santé en 2021 et Champsec en 2022.

Le chauffage à distance a également trouvé son premier client. Les CFF ont signé le premier contrat de fourniture de chaleur.

 

par David Vaquin