Coronavirus: la Course de Noël de Sion s’en sort bien malgré les restrictions de voyage

Les principales têtes d’affiche étrangères engagées pour la 52e édition, le samedi 11 décembre, sont déjà établies en Suisse. Quelques Africains pourraient toutefois être retenus chez eux.
02 déc. 2021, 12:00
/ Màj. le 02 déc. 2021 à 14:37
Sion, le 10 décembre 2016  48e Course de Noël Titzé. Course élite  Hommes. Abraham Tadesse en tête de course   Sacha Bittel/Le  Nouvelliste

Même si la Course de Noël de Sion tient à ses têtes d’affiche étrangères, elle ne sera pas directement contrariée par les restrictions de voyage et les quarantaines imposées pour certains pays par la Confédération. «Helen Bekele Tola et Tadesse Abraham sont en Suisse, en cette période», précise David Valterio, président du comité d’organisation. «La majorité de nos coureurs est basée dans notre pays et n’est donc pas touchée par ces restrictions.»

2700 inscrits à Sion

Par contre, d’autres coureurs étrangers, parmi les élites, pourraient manquer au départ. Mais ils ne seront pas nombreux. «On parle de deux ou trois athlètes, guère plus. Nous avions pris contact avec le Kenya pour obtenir la participation de quelques-uns de leurs coureurs. On verra s’il est possible de compter sur eux. L’impact sera donc moindre. En plus, nous avons eu la bonne idée d’anticiper et d’imposer le certificat Covid avant l’augmentation des cas positifs et les mesures prises par la Confédération. Ç’aurait été plus compliqué si on avait tenté de trouver des alternatives. Le seul risque, finalement, c’est de devoir porter le masque jusqu’au départ. On agira en fonction de l’évolution ces prochains jours. Je me rendrai aussi à Genève, pour l’Escalade, dimanche. J’aurai l’occasion d’apprécier la situation et la gestion de l’événement. Nous avons enregistré près de 2700 coureurs. Compte tenu de cette pandémie, c’est très satisfaisant.»

par Christophe Spahr