Réservé aux abonnés

Claude Dussez, entre ombre et poussière

A l’occasion de la Nuit des musées, le photographe a verni «LOST», un livre de photographies de l’Ouest américain, pendant imaginaire du film iconique «Easy Rider», présenté à la Maison du Diable.
10 nov. 2019, 19:00 / Màj. le 10 nov. 2019 à 19:00
Star Motel, Las Vegas, 2016.

Tout commence par des photos de vacances. Cela peut paraître simple, voire simpliste, mais quand ces photos sont réalisées par Claude Dussez, ce n’est plus à des souvenirs de vacances auxquels nous sommes conviés mais à un véritable voyage initiatique, à une découverte inédite, à une plongée historique dans un univers, peut-être, maintes fois décrit, maintes fois imaginé, mais sans la force de frappe du photographe qui, ici, délivre un ouvrage incontournable pour tous les aficion...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois