Sierre: de l’énergie solaire pour 150 ménages

L’installation de 1970 panneaux solaires sur le toit du Centre d’entretien de l’autoroute à Sierre permet de produire 680 000 kWh par an, l'équivalent de la consommation de 150 ménages.
30 nov. 2018, 14:03
/ Màj. le 30 nov. 2018 à 11:24
La nouvelle installation solaire est située sur le toit du Centre d'entretien de l'autoroute à Sierre.

Sierre-Energie a inauguré vendredi une installation solaire géante, sur le toit du Centre d’entretien de l’autoroute. Les 1970 panneaux solaires posés vont produire 680 000 kWh par an, ce qui équivaut à la consommation de 150 ménages.

L’Office fédéral des routes, propriétaire des lieux, a mis le toit du Centre d’entretien à disposition de Sierre-Energie, qui a investi près de 630 000 francs pour réaliser cette installation photovoltaïque, la plus grande d’un seul tenant réalisée dans la région sierroise. Si une telle réalisation n’est pas une première pour Sierre-Energie, c’est la première fois qu’elle s’est retrouvée en concurrence pour réaliser un tel projet avec une entreprise située hors canton.

Un coût de revient compétitif

Le coût de l’énergie produite sur le toit du Centre d’entretien est intéressant. «En tenant compte d’une subvention fédérale de 20%, le prix de revient d’un kWh sera inférieur à 7 centimes», se réjouit Nicolas Antille, directeur de Sierre-Energie, qui constate que le solaire est aujourd’hui compétitif. «La première installation solaire que nous avons construite, à Aminona en 2004, avait un prix de revient de 80 centimes le kWh», se souvient-il.

Plus de 2000 ménages alimentés au solaire

La nouvelle installation complète une production solaire en pleine expansion. «Avec 320 installations solaires, près de 9 millions de kWh ont été produits en 2017 sur notre secteur, ce qui couvre la consommation de 2000 ménages», déclare Nicolas Antille. La société Sierre-Energie produit elle-même 3 millions de kWh d’énergie solaire, le solde l’étant par des privés.

Sierre-Energie a dans ses cartons deux nouveaux gros projets de production d’énergie renouvelable, un dans le domaine de l’hydroélectricité et l’autre dans le solaire, du côté de Granges. «Seules les grandes surfaces nous intéressent pour le solaire», précise le directeur.

Le défi du stockage

Avec 9 millions de kWh solaires sur les 220 millions livrés sur le territoire sierrois, cette énergie commence à compter dans la région. «Le problème avec le photovoltaïque, c’est l’irrégularité de la production», nuance toutefois Nicolas Antille.

Le défi à l’avenir consistera à stocker cette énergie pour pouvoir la vendre au moment où la demande existe. «Les batteries ne constituent pas un moyen économiquement viable. Il n’est pas envisageable non plus de construire de nouveaux barrages. La solution d’avenir consistera certainement à transformer l’énergie solaire en hydrogène ou en gaz, une solution qui n’est pas disponible actuellement à l’échelle industrielle.» Une solution sur laquelle planche notamment l’antenne valaisanne de l’EPFL. «Nous en sommes encore au stade expérimental», indique le directeur de cette antenne, Marc-André Berclaz, qui se montre toutefois optimiste pour l’avenir de tels systèmes de stockage énergétiques.

par Jean-Yves Gabbud