Réservé aux abonnés

Le policier pédophile avait déjà été inquiété par la justice

En 2004, le policier municipal accusé de pédophilie a déjà été poursuivi pénalement pour consultation de pornographie infantile sur internet. L'affaire a débouché sur un non-lieu en 2005.
07 août 2015, 11:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_1460404.jpg

"Darkcollection (collection som bre) , Sweet boys (les garçons doux) et Teen boys archives (les archives des garçons adolescents)". Voilà trois noms de sites internet fréquentés en 2004 par F., le policier soupçonné de pédophilie (voir rappel des faits). Poursuivis par la justice, F. a cependant bénéficié d'un non-lieu à la fin de l'année 2005 alors que la police était pourtant en possession d'éléments documentés prouvant que F. avait même payé pour consulter ces sites.

Tout commence en 2004. La police fédérale lance l'opération "Falcon" après le succès de l'opération "Genesis" (voir ci-contr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois