Savièse: le bisse du Torrent Neuf reçoit le prix du Patrimoine Culturel Romand

Construit en 1430, rénové entre 2005 et 2012, le bisse du Torrent Neuf à Savièse accueille 80 000 visiteurs chaque année. La Fondation pour le Patrimoine Culturel Romand lui décerne son prix annuel.
19 sept. 2018, 11:01
/ Màj. le 20 sept. 2018 à 16:44
L’association qui entretient le bisse du Torrent Neuf se voit récompensée.

C’est l’un des bisses les plus vertigineux du Valais. A Savièse, le Torrent Neuf est une institution depuis sa rénovation entamée en 2005. L’association qui l’entretient et le fait vivre est récompensée par un prix culturel romand doté de 10 000 francs.

Le travail titanesque des anciens

«Il en allait de la survie de la communauté,» résume le président de l’association pour la sauvegarde du Torrent Neuf, Patrick Varone. Il fallait de l’eau pour arroser les champs et cette eau, les anciens sont allés la chercher au fond de la vallée. Entre 1430 et 1448, la construction de ce bisse sur les parois verticales de la vallée est un exploit. Patrick Varone ajoute: «Nous voulions mettre en valeur l’ingéniosité de nos anciens.»

Dans ce ravin qui domine la Morge, le trajet est saisissant. 80 000 personnes le parcourent chaque été. L’entretien est assuré par 150 bénévoles pendant une journée avant l’ouverture, en mai.

A lire aussi : Le Torrent Neuf déjà distingué en 2012 par Suisse Rando.

 

Aujourd’hui, les travailleurs de l’ombre

C’est justement ce travail désintéressé que souligne Jacqueline Maurer-Mayor, présidente de la Fondation pour le Patrimoine Culturel Romand: «Ce travail de l’ombre est essentiel à la mise en valeur du patrimoine culturel. Notre prix sert aussi à récompenser ce travail et à le faire connaître.»

Créée en 1988 par le syndicat romand des antiquaires, la fondation remet 10 000 francs chaque année à une personne ou une association qui s’est dévouée pour un projet culturel en lien avec le patrimoine.

par Alexandre Beney