Réservé aux abonnés

La Marcelline frappe un grand coup

Damien Neurohr figure parmi les "doyens" de cette alerte fanfare, qui fête ce week-end son 125e anniversaire.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_3163447.jpg

Il ne s'appelle pas Marcel à l'instar du patron de la paroisse de Grône qui a transmis son nom à la Marcelline en 1890 mais bien Damien. Et à 33 ans seulement, le percussionniste fait partie des musiciens patriarches de cette société célébrant ce week-end 125 ans d'existence. "Une sacrée vieille dame que cette Marcelline , souligne-t-il. Elle a néanmoins su préserver un esprit jeune et dynamique. Preuve en est faite avec sa formation actuelle de 48 musiciens, d'une moyenne d'âge inférieure à 26 ans." Le fait que cette vénérable fanfare ait si bien passé le cap des années s'explique, selon D...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois