Crans-Montana: deux employés de l'UBS face à Gaston Barras

Les protagonistes de cette affaire datant de 2008 jugé lundi matin par le tribunal cantonal impliquant Gaston Barras et deux employés de l'UBS porte sur une possible violation du secret bancaire. En première instance, le tribunal de district de Sierre avait acquitté les deux employés. Le jugement est attendu dans les jours à venir.
06 juin 2016, 15:02
/ Màj. le 06 juin 2016 à 16:04
Le promoteur Gaston Barras et son avocat Gaëtan Coutaz, à la sortie du tribunal cantonal.

L’affaire traîne depuis quelques années, huit ans exactement. Et elle pourrait bien durer. Acquitté en première instance par le tribunal de district de Sierre, deux employés de l’UBS, dont un aujourd’hui à la retraite, comparaissaient hier devant le tribunal cantonal pour infraction à la loi sur les banques suite à une plainte du promoteur Gaston Barras.    

L’affaire remonte aux années nonantes. Ne parvenant pas à payer ses engagements envers l’UBS, et après de longues procédures, la banque rachète les terrains au promoteur en mai 2003 aux enchères, 10 millions, Gaston Barras estimant sa valeur à 40. Pour commercialiser le projet, l’UBS réalise un «mémorendum d’information» qui contient les informations sur les charges hypothécaires de parcelles voisines propriétés de Gaston Barras et de différentes sociétés lui appartenant. C’est autour de la révélation de ces données que tourne l’affaire.

Les avocats des prévenus ont tenté de démontrer que la diffusion de ce type d’information n’a en rien mis en danger la situation financière de Gaston Barras, que la diffusion de ce type d’information relève d’une logique commerciale. L’avocat du promoteur estime au contraire que la diffusion de ces données à porter atteinte financièrement à son client et à ses sociétés. Le jugement du tribunal est attendu dans les jours à venir.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans nos éditions papier et numériques du mardi 7 juin.

par Laurent Savary