Jean-Marie Cleusix paiera les frais d'écolage à Sion

Domicilié à Leytron le chef du service cantonal de l'enseignement va payer les frais d'écolage d'un de ses enfants au C.O. de SIon. Il ne fera pas recours au Tribunal fédéral.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Jean-Marie Cleusix est au coeur de plusieurs mêlant son rôle de chef de service et sa vie privée.

"J’ai décidé de ne pas faire recours au Tribunal fédéral contre le verdict du Tribunal cantonal qui avait cassé une décision du Conseil d’Etat en ma faveur», a indiqué au Nouvelliste Jean-Marie Cleusix qui s’avoue ainsi vaincu. Il va payer les 5800 frais d’écolage que lui réclame le cycle d’orientation de Sion.

Bien que domicilié à Leytron, Jean- Marie Cleusix, par ailleurs chef du service cantonal de l ‘enseignement, avait voulu scolariser un de ses enfants dans la capitale afin qu’il puisse bénéficier d’un enseignement en allemand. Ce qui n’était pas possible à Leytron. Un choix dicté par le fait que dans sa famille on cultive le bilinguisme depuis la petite enfance.

Le C.O. de Sion avait alors réclamé 5800 francs de frais d’écolage pour la période 2010 à 2012. Un montant que le père de famille avait refusé de payer. Si le Conseil d’Etat lui avait donné raison dans un premier temps, le Tribunal cantonal ne fut pas de cet avis.

Jean-Marie Cleusix, par ailleurs chef du service cantonal de l’enseignement, justifie sa décision d’en rester là par deux arguments qu'il détaille dans nos éditions payantes de ce samedi.