A Hérémence, s'offrir un avant-goût de carnaval, patins aux pieds

Ce dimanche, Hérémence fête l’ouverture du carnaval à la patinoire. Les autres villages du val des Dix ne seront pas en reste.
05 févr. 2020, 15:00
/ Màj. le 05 févr. 2020 à 15:00
La patinoire d'Hérémence servira de cadre à l'ouverture du carnaval dimanche.

Dimanche, la patinoire d’Hérémence servira de décor à une manifestation inédite. De 13 h 30 à 17 h 15, l’office du tourisme invite en effet la population et les hôtes, petits ou grands, à venir y fêter l’ouverture du carnaval.

«L’entrée sera gratuite pour les personnes déguisées», précise Pascale Favre, déléguée touristique et culturelle à Hérémence Tourisme. Un concours sera organisé pour désigner le costume le plus beau, le plus original, avec des petits lots à la clé. La remise des prix prévue à 16 h 30.

A Mâche, Pralong, Euseigne et Leteygeon

Cette nouvelle manifestation donnera le coup d’envoi des animations mises sur pied dans le val des Dix pour marquer le grand bastringue de précarême. «Mâche et Euseigne le faisaient déjà jusqu’ici mais cette année, nous avons souhaité que quelque chose se passe dans tous les villages», reprend la déléguée touristique et culturelle.

Le 15 février, ce sera ainsi au tour de Mâche, avec un concours de costume enfants et familles ainsi qu’une descente aux flambeaux suivie d’un bal placé sous le thème «chasse et pêche», avec la guggen Les Peinsâclicks.

Le 23 février, une soirée sous les étoiles avec Mike le Troubadour sera proposée à Pralong. Au programme, petite randonnée à raquettes, arrivée en chansons, vin chaud et récital au café-restaurant du Val des Dix (sur inscriptions à l’OT).

Le 25 février, rendez-vous à Euseigne pour le carnaval des enfants, rythmé par un cortège musical dans les rues, un concours de déguisement et un goûter.

«Nous terminerons le 26 février avec le carnaluge au téléski de Leteygeon, avec descente en luge déguisée et concours photos et musique.»

 

Infos pratiques

Infos au 027 281 15 33 et sur sur le site d'Hérémence Tourisme

par Lise-Marie Terrettaz