Réservé aux abonnés

Crans-Montana réconciliée avec Lens et Icogne, l’ACCM survit

L’ACCM était sur le point d’exploser. La plus grande des trois communes voulait quitter l’association à la fin de cette année. Mais Lens, Icogne et Crans-Montana ont trouvé un accord pour rééquilibrer la gouvernance en faveur de cette dernière qui disposera de la moitié des sièges au comité directeur.
09 déc. 2020, 19:16 / Màj. le 09 déc. 2020 à 22:37
Présidents respectivement d'Icogne, de Lens et de Crans-Montana, Martial Kamerzin, David Bagnoud et Nicolas Féraud devant les locaux de l'ACCM.

Fin 2019, les trois communes du Haut-Plateau s’apostrophaient par communiqués de presse interposés. La communication semblait rompue au sein de l’ACCM, cette association qui gère les projets communs du Haut-Plateau avec un budget annuel de 16 millions. Née de la fusion de quatre communes, Crans-Montana y pèse désormais deux tiers des finances et voulait avoir un poids similaire dans les organes de décision. Se basant sur un audit, elle réclamait la fin de l’ACCM et le retour à la coordination interc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois