Réservé aux abonnés

Crans-Montana: CMA n’a plus besoin des 50 millions

Avec les 35 millions injectés par Radovan Vitek pour racheter les restaurants et les parkings de CMA, la société peut s’épargner l’assainissement annoncé début novembre. Celui-ci aurait dilué encore plus la part des communes qui n’en veulent pas.
27 nov. 2018, 18:49 / Màj. le 27 nov. 2018 à 18:49
Les comptes de CMA ont besoin de 36 millions pour sortir des chiffres rouges.

Virtuellement en faillite, la société des remontées mécaniques de Crans-Montana Aminona (CMA), doit boucher un trou de 36 millions. Le conseil d’administration a proposé de diviser la valeur des actions par quatre, puis d’augmenter le capital de 50 millions. Mais cette mesure n’est plus obligatoire depuis que Radovan Vitek a offert 39 millions pour les actions de CMA Immobilier. Au lieu de l’assemblée générale, le milliardaire tchèque propose une rencontre avec la population.

A lire aussi : Une nouvelle a...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois