Sous enquête, le chef de la communication du MPC, le Haut-Valaisan André Marty, rejoint les CFF

Placé sous enquête par le procureur fédéral extraordinaire dans le cadre des rencontres secrètes entre le Ministère public de la Confédération et la FIFA, le Haut-Valaisan André Marty a été engagé comme chef de la communication du trafic voyageurs des CFF.
02 mai 2021, 15:07
/ Màj. le 06 mai 2021 à 13:46
André Marty a participé à des réunions entre son ancien patron, le procureur général de la Confédération Michael Lauber, et Gianni Infantino, président de la FIFA.

Le chef de l'information du Ministère public de la Confédération (MPC) André Marty rejoint les CFF. Il y occupera le poste de chef de la communication du trafic voyageurs.

Un porte-parole des CFF a confirmé le changement dans la SonntagsZeitung. M. Marty s'est imposé comme "le candidat le plus approprié" pour le poste qui avait été mis au concours, précise-t-il.

M. Marty quittera le Ministère public de la Confédération dans les prochains mois, a indiqué samedi le MPC. Vendredi, on a appris que M. Marty faisait l'objet d'une enquête du procureur fédéral extraordinaire Stefan Keller.

Ce dernier a également enquêté sur les rencontres entre l'ancien procureur général de la Confédération Michael Lauber et le président de la FIFA Gianni Infantino. M. Marty a participé à des réunions qui n'ont pas fait l'objet d'un compte-rendu.

Selon le porte-parole, les CFF savaient au moment d'embaucher M. Marty que la procédure pénale avait été étendue pour l'inclure. La présomption d'innocence s'applique.