Réservé aux abonnés

Sexa et alors? (1/4) Charles Gobelet, le Pavarotti de la rhumatologie

Crainte par beaucoup, la retraite ouvre souvent de nouveaux horizons. De l’œnologie à la sculpture, du marketing à la peinture, de l’administration à la chanson ou de la médecine à l’opéra, ces Valaisans sexas s’éclatent!
27 avr. 2020, 12:00 / Màj. le 28 avr. 2020 à 17:16
Pour chanter de la musique classique, une bonne technique de base est indispensable. Charles Gobelet prend chaque semaine des cours avec Jean-Luc Follonier, professeur aux conservatoires de Sion et de Fribourg.

Il connaît la chanson Charles Gobelet. Ou plus précisément le chant lyrique. Durant une vingtaine d’années, jusqu’à ses études de médecine, il a pris des cours au Conservatoire. Les épreuves de la vie le ramèneront à la musique. Depuis 2012, l’ancien directeur médical de la Clinique romande de réadaptation à Sion met en place des concerts où ce baryton-basse joue aussi les solistes.

«Chanter fait du bien à l’ensemble du corps et de l’esprit.»...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an