Réservé aux abonnés

Séismes: les limites des assurances

La terre a tremblé plusieurs fois début novembre. Le Valais est une zone à risque et se prépare à un séisme important dans les prochaines décennies. Dans la phase de reconstruction qui suivra, les assurances ont un rôle crucial à jouer.
21 nov. 2019, 05:30 / Màj. le 21 nov. 2019 à 10:09
Scénario de référence pour le Valais, le séisme d’Aquila en 2009 avait endommagé ou détruit près de 10 000 bâtiments.

Pour une villa à 750 000 francs, l’assurance tremblement de terre coûte entre 250 et 350 francs selon le prestataire et la franchise choisie. Même si certains mettent un plafond de remboursement, deux millions en général, la plupart paient intégralement la remise à neuf. Il y a cependant deux enjeux potentiellement problématiques liés aux assurances.

Sept jours de répliques

Premièrement, la couverture tient compte des répliques dans une certaine durée. Les assureurs limitent...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois