Sécheresse en Valais: prudence avec les feux d'artifice

En raison de la sècheresse qui règne en Valais, le degré de danger d'incendie est passé en 24 heures de marqué à fort dans de nombreuses régions. Les autorités appellent la population à faire preuve de prudence avec les feux en plein air et les feux d’artifices.
29 déc. 2016, 11:49
/ Màj. le 29 déc. 2016 à 12:01
Entre Mesocco et Soazza, dans les Grisons, l’incendie s’est déclaré mardi en début de soirée et a nécessité l’intervention d’une soixantaine de personnes et de six hélicoptères.

Depuis plusieurs semaines, il n’y a plus eu de pluie ou de neige abondante en Valais. Les sols sont très secs et dans bien des endroits il n’y a pas de couverture neigeuse en forêt ou sur les surfaces ouvertes.

Ces conditions météorologiques sèches, les vents prévus et les températures élevées pour la saison entraînent un fort danger d’incendie de forêt et en surfaces ouvertes, notamment dans les régions exposées au soleil en dessous de la limite d'enneigement où il n’y a pas de givre, communique jeudi le canton.

Renoncer aux feux d'artifice en cas de vent

Les autorités appellent la population à faire preuve de prudence avec les feux en plein air et les feux d’artifices. L’utilisation de ces derniers devrait être effectuée à une distance de sécurité suffisante des surfaces forestières ou sur les lieux prévus à cet effet par la commune.

En cas de vent, il convient de renoncer à l’utilisation de feux d’artifices, afin de mettre tout en oeuvre pour protéger les forêts, prairies, surfaces non cultivées, mayens et zones d’habitation des incendies.


En cas d’incendie, agissez selon le principe:
ALARMER (118) – SAUVER – ÉTEINDRE

par Alexia Philippoz