Réservé aux abonnés

Saint-Valentin: musiciens, Fanny et Anthony s'aiment au boulot

Ils sont collègues et amoureux. Six couples valaisans nous ouvrent les portes de leurs romances. De la maison au job, ils conjuguent l’amour au pluriel. Rencontres.
14 févr. 2020, 11:00 / Màj. le 14 févr. 2020 à 11:00
Elle est pianiste, il est violoniste. Anthony Fournier et Fanny Monnet donnent des récitals ensemble et des frissons à ceux qui les écoutent.

Elle s’était juré de ne jamais tomber avec un musicien, Fanny Monnet. Loupé. Son cœur n’a pas écouté les consignes. «Il y a eu ce truc plus fort que moi, qui dépassait l’attraction et la symbiose musicale.» La Vollégearde est pianiste, le Sédunois est violoniste. Ce «truc» entre eux s’est pointé sans crier gare, à l’été 2018, alors qu’ils jouaient déjà ensemble une fois par année au même concert solidaire, au Châb...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois