Réservé aux abonnés

Piratage raté: le procureur demande de la prison ferme pour Giroud qui plaide l’innocence

A Genève, le procureur requiert dix mois de prison, dont six ferme, à l’égard de Dominique Giroud. Le hacker présumé risque de la prison avec sursis, contre des jours-amendes avec sursis pour le détective et l’agent secret. Tous les accusés plaident l’innocence. Récit d’un procès sous haute tension.
21 avr. 2021, 12:01 / Màj. le 21 avr. 2021 à 16:28
Au Tribunal de police de Genève, le procès se déroule dans une ambiance conflictuelle entre les avocats des différentes parties.

Au terme de son audition par la juge, Dominique Giroud prévient: «Je ne répondrai à aucune question du «Temps», de la RTS et de son ancien journaliste.» Avocat du média de service public, Jamil Soussi hausse la voix: «Ça montre bien à qui on a affaire.»

Au Tribunal de police de Genève, le procès du piratage raté de deux journalistes en 2014 se déroule dans une ambiance lourde. La posture des quatre accusés, qui ne se souviennent plus de grand-chose et qui n’ont rien fait, e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois