Réservé aux abonnés

Petit et mesquin

02 août 2015, 19:40
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

«Salut mon garçon! Dis-moi, qu'est-ce que tu veux être quand tu seras plus grand?» «Avant, je voulais être myope, mais maintenant, j'hésite!»

Surréaliste comme dialogue me direz-vous. Et pourtant! A se pencher sur la dernière décision de Didier Burkhalter et de sa fine équipe de supprimer le financement des lunettes et autres lentilles de contact, on peut se poser la question. A croire que les myopes, les presbytes, les astigmates et autres handicapés de la vue ont choisi leur destin!

Déjà qu'il est fortement pénalisant de ne pas être doté d'une bonne vue dans la vie courante, cette décision v...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an