Réservé aux abonnés

Parasitage raciste de la lutte climatique. Par Thibault Hugentobler

29 janv. 2020, 10:00
/ Màj. le 29 janv. 2020 à 10:00
Thibault Hugentobler, étudiant.

La semaine dernière, l’Agence de presse américaine (Associated Press, AP) publiait une photo des jeunes militantes climatiques présentes au World Economic Forum de Davos, Greta Thunberg, Loukina Tille, Luisa Neubauer et Isabelle Axelsson, mais coupait l’Ougandaise Vanessa Nakate.

Rapidement confrontée sur les réseaux sociaux, l’AP retirait la photo en question tout en soulignant que son intention n’était pas raciste. Seulement, au-delà des raisons de recadrage des images invoquées par David Ake, directeur de la ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois