Réservé aux abonnés

"Mon action a été reconnue légitime"

Le Ministère public a blanchi le professeur Daniel Savioz et rejette la plainte du RSV.
03 août 2015, 09:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Coup de tonnerre hier après-midi dans le ciel de la santé valaisanne. L'affaire qui est à l'origine de toute la polémique qui a secoué le canton à propos du Réseau Santé Valais (RSV) a trouvé un épilogue judiciaire. Le professeur Daniel Savioz a gagné son bras de fer contre le RSV. Le Ministère public du canton du Valais a refusé d'entrer en matière dans la plainte que le Réseau avait déposée contre lui.

L'ORIGINE DE L'AFFAIRE

Dans une lettre adressée aux députés, le professeur résume l'affaire: "En février 2010, le RSV me signifiait mon licenciement et déposait plainte pénale contre moi pou...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois