Mercure: les travaux d’assainissement commencent dans le Haut-Valais

Lonza annonce que les travaux d’assainissement pilotes des terrains agricoles contaminés par du mercure ont démarré à Rarogne et à Viège.
07 sept. 2021, 17:24
/ Màj. le 07 sept. 2021 à 20:08
Les assainissements pilotes ont démarré dans les communes de Rarogne et Viège.été dernier sont pratiquement terminés (archives

Les assainissements pilotes des terrains agricoles contaminés par du mercure dans le Haut-Valais commencent. Lonza indique mardi qu’elle entame les travaux dans les communes de Rarogne et Viège. Les sols le long du Grossgrundkanal sont particulièrement touchés.

Les niveaux de contamination moyens sont de 18 milligrammes de mercure par kilo de sol (mg Hg/kg) à Rarogne et de 100 mg Hg/kg à Viège. Selon les procédures de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) en matière de protection des sols en zone agricole, un assainissement est nécessaire lorsque le seuil de pollution dépasse 20 mg Hg/kg. Et dès 8,5 mg de mercure par kilo de sol, le fourrage (herbe coupée ou pâturée, foin) peut être souillé par des poussières et jugé impropre à la consommation pour le bétail, estime une étude mandatée par le Valais.

D’entente avec le canton, l’entreprise Lonza assainira donc tous les sols dont la pollution au mercure dépasse les 7 mg par kilo. A Rarogne et Viège, l’assainissement s’effectue sur une surface totale de 2600 m2, avec l’excavation et l’élimination de 1200 m3 de matériaux contaminés, souligne Lonza. Les travaux devraient s’étaler sur quatre semaines. Une fois ceux-ci terminés, la zone sera suffisamment nettoyée pour que les agriculteurs puissent à nouveau produire de tout.

Outre les projets d’assainissement pilotes, Lonza travaille sur un projet d’assainissement global de la zone agricole, conformément à l’ordonnance sur les sites contaminés, qui doit être approuvé par le canton. Une convention d’assainissement sera ensuite signée par les propriétaires, les exploitants, le canton, Lonza et les communes.

L’assainissement à grande échelle débutera après l’obtention de toutes les autorisations et signatures, soit en 2022. Selon l’accord sur la répartition des coûts, signé en décembre 2017, Lonza AG prend la grande partie des coûts à sa charge dans les zones habitées et agricoles. Les propriétaires ne doivent pas y contribuer.