Réservé aux abonnés

Le virus comme arme biologique, l’élection américaine, l’Etat profond: les thèses complotistes de Donald Moos, président de l’UDCVr

Donald Moos défend des thèses complotistes. Il s’exprime pour la première fois sur ce sujet depuis sa nomination le 9 octobre dernier à la tête de l’UDCVr.
28 oct. 2021, 12:15 / Màj. le 28 oct. 2021 à 21:12
Donald Moos (à gauche), nouveau président de l’UDCVr, a succédé à Cyrille Fauchère le 9 octobre dernier.

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois