Le bilan définitif des vendanges 2021 est établi en Valais: faible quantité, mais belle qualité

Le millésime 2021 sera le plus faible depuis que les statistiques existent. Par contre, les vins, portés sur le fruit, s’annoncent intéressants à découvrir.
13 janv. 2022, 11:20
/ Màj. il y a 7 jours
Les vins du millésime 2021 seront portés sur le fruit et promettent une belle concentration.

Ce n’est pas vraiment une surprise, mais maintenant les chiffres définitifs sont connus: la vendange 2021 a été particulièrement mauvaise. L’an passé, 22,7 millions de kilos de raisins ont été encavés en Valais, dont 12,7 millions de kilos de raisins rouges et 10 millions de kilos de raisins blancs.

A lire aussi: Vendange 2021: 50% d’une année normale en Valais

C’est 40% de moins qu’en 2020. C’est 50% de moins que la moyenne sur dix ans. C’est tout simplement «la plus faible récolte depuis le début des statistiques sur la vendange en 1966», note l’Etat du Valais dans un communiqué diffusé ce jeudi.

L’explication de cette faiblesse historique se trouve dans le fait qu’en 2021 rien n’a été épargné aux vignes valaisannes: un fort gel au printemps, des pluies incessantes en juillet, la grêle, le mildiou et une récolte tardive qu’il a fallu trier.

La qualité au rendez-vous

Malgré tout, si la quantité n’est pas là, la qualité est au rendez-vous.

Les premières dégustations révèlent des vins tout en fraîcheur et en fruits, avec de belles concentrations.
L’Etat du Valais, dans son communiqué

Dans son communiqué, l’Etat du Valais note que «les teneurs naturelles en sucre du millésime 2021 sont proches des moyennes décennales pour le sylvaner (93 °Oe), le pinot noir (95 °Oe) et le gamay (93 °Oe). Elles sont légèrement inférieures à la moyenne pour le chasselas (78 °Oe).»

L’acidité est «soutenue», ce qui apporte aux vins une certaine fraîcheur.

«Les premières dégustations révèlent des vins tout en fraîcheur et en fruits, avec de belles concentrations», résume l’Etat du Valais.

par Jean-Yves Gabbud