Réservé aux abonnés

Ils recensent les microbes de la source du Rhône

Sous le glacier du Rhône, une équipe de l’EPFL s’entraîne à recenser les microbes. Durant trois ans, ils se rendront au pied de 200 glaciers, sur tous les continents, pour étudier la capacité d’adaptation aux changements climatiques des micro-organismes.
13 sept. 2018, 20:15 / Màj. le 13 sept. 2018 à 20:04
Vincent De Staercke s'apprête à chasser la vie microbienne sur 200 glaciers de la planète.

Vincent De Staercke tamise le fond de la rivière. Dans le courant, des roches au teint brunâtre révèlent la présence de micro-organismes. Ingénieur EPFL en environnement, il prélève de la boue et la glisse dans une éprouvette qu’il plonge dans une sorte de bonbonne de gaz d’où s’écoule une épaisse fumée blanche. A moins 195° C, l’azote liquide conservera les échantillons jusqu’à ce qu’ils arrivent au laboratoire, à Renens. L’op&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois