Réservé aux abonnés

Quand l’EPFL et la HES-SO Valais rapprochent leurs équipes pour mieux faire apparaître le Valais

Un Silicon Valais? L’expression amuse, mais l’idée séduit. La recherche valaisanne, renforcée depuis 2014 par l’EPFL Valais, ne manque pas d’idées, mais de reconnaissance. Pour y parvenir, Etat et institutions scientifiques investissent dans les synergies et ils le font savoir. Simple exercice de communication ou stratégie féconde? Notre enquête au cœur de la recherche valaisanne.
08 janv. 2019, 05:30 / Màj. le 08 janv. 2019 à 05:30
Jessen Page, professeur HES, et François Maréchal, professeur en systèmes énergétiques à l'EPFL collaborent étroitement. Le futur campus Energypolis sera leur labo.

Ils s’installent sur un même campus, développent des projets communs, les liens se tissent et se renforcent, tandis que les profils des uns séduisent les autres.  Plus que jamais auparavant, les acteurs de la recherche valaisanne s’unissent et développent des pôles de compétences – ou hubs – dans l’énergie, la e-santé ou la mobilité.

Dernière corde à l’arc des synergies scientifiques en Valais, la création d’un Institut en énergie et environnement pr&e...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois