Haut-Valais: projet de gigantesque réservoir de gaz naturel sous les Alpes

La société Gaznat veut construire un immense réservoir de gaz naturel sous les Alpes suisses. Les premiers forages ont été réalisés dans le Haut-Valais.
24 mai 2020, 09:49
/ Màj. le 27 mai 2020 à 14:42
L'idée de Gaznat est de creuser des cavernes sous les Alpes capables de stocker l'équivalent de l'énergie accumulée par le barrage de la Grande Dixence.

Des géologues effectuent actuellement le carottage des sols près d'Oberwald dans le but de déterminer si la société Gaznat pourrait construire un réservoir de gaz naturel sous les Alpes. Les quatre cavernes permettraient de stocker l'équivalent 1480 GWh d'énergie.

L'idée de l’entreprise, propriétaire des gazoducs de Suisse occidentale, a vu le jour en 2018. Le coût du projet est estimé à près de 400 millions de francs, a indiqué dimanche à Keystone-ATS le directeur de Gaznat, René Bautz, confirmant des informations parues dans «Le Matin Dimanche». Les cavités prévues seraient hautes de 90 mètres et larges de 40 mètres chacune.

A plus long terme, elles pourraient permettre d’absorber l’électricité excédentaire des centrales photovoltaïques et des parcs éoliens sous forme d’hydrogène. Oberwald est en outre situé à quelques centaines de mètres du tracé du gazoduc Transitgas, qui relie la région bâloise à la frontière italienne (Domodossola).

Les résultats des prélèvements des géologues seront connus d'ici à deux ou trois mois. Suivront, en cas de résultats positifs, une étude de faisabilité technico-économique, puis, en cas d'accord des investisseurs, la réalisation des analyses de sécurité et d'impact sur l'environnement, détaille M. Bautz.

Berne n’y croit pas

La demande du permis de construire interviendrait après. M. Bautz s'attend à des oppositions. «C'est le cas en général pour toute grande infrastructure énergétique.» Les principaux travaux dureraient trois à cinq ans après l'obtention du permis de construire.

Mais pour Berne, le projet d’Oberwald n’entre pas dans la stratégie énergétique de la Suisse. «Les perspectives énergétiques de la Confédération, de moyen à long terme, laissent présager une diminution de la consommation de gaz naturel», a indiqué l’Office fédéral de l’énergie au journal.