Réservé aux abonnés

Grands prédateurs: vers un oui du Parlement à une initiative devenue légale mais quasi inutile

Le Grand Conseil valaisan a accepté lundi d’entrer en matière sur un soutien à l’initiative populaire contre les grands prédateurs. Alors que la droite cite peu d’exemples concrets d’améliorations, la gauche assimile à «de la poudre aux yeux» un texte qui, pour le Conseil d’Etat, «ne changera pas grand-chose».
12 oct. 2020, 17:30 / Màj. le 12 oct. 2020 à 18:10
Le Grand Conseil décidera jeudi de soutenir ou non l'initiative contre les grands prédateurs.

L’initiative populaire cantonale contre le loup a occupé une nouvelle fois le Grand Conseil valaisan, quinze jours après le non des Suisses à l’assouplissement de la loi sur la chasse.

Lundi, le Parlement a accepté d’entrer en matière sur le texte intitulé «Pour un canton sans grands prédateurs». Et c’est jeudi, soit quatre ans après la récolte de signatures, que les députés devraient finalement accepter de soutenir le texte soumis au vote des Valaisans.

Telle que dépos...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois