Gens du voyage: le Grand Conseil refuse de fermer l’aire de transit de Martigny

Le Grand Conseil ne veut pas d’une fermeture de l’aire de transit pour les gens de voyage de Martigny, malgré les problèmes rencontrés. Par contre, le Conseil d’Etat promet la création d’une seconde aire dans le Valais central.
13 sept. 2019, 12:39
/ Màj. le 13 sept. 2019 à 17:39
L'aire de transit de Martigny ne devrait bientôt plus être la seule en Valais.

L’aire de transit de Martigny ne devrait bientôt plus être la seule à disposition des gens du voyage passant en Valais. C’est ce qu’a laissé entendre le conseiller d’Etat Jacques Melly en réponse à une question de Pierre Gualino (PDC) au Grand Conseil vendredi.

Le ministre a indiqué que l’Etat était toujours en train d’étudier, en collaboration avec les autorités locales et avec la Confédération, des solutions pour ouvrir deux nouvelles aires de transit. «Une solution devrait bientôt être trouvée dans le Valais central», a assuré Jacques Melly, sans donner de date précise. Une autre aire de transit dans le Haut-Valais devrait être mise en place dans le cadre du prolongement de l’autoroute.

A lire aussi: La place d’accueil des gens du voyage de Martigny sera gérée par le canton dès le 1er janvier 2018

Indemnisation des agriculteurs à Martigny

Concernant les dommages causés par les gens du voyage aux propriétés de plusieurs agriculteurs à Martigny, un représentant de l’Etat a rencontré les victimes. L’estimation des dommages est en cours. Le chiffre devrait être connu la semaine prochaine, toujours selon Jacques Melly.

Ce dernier a aussi affirmé, en répondant à une interpellation urgente du PLR, que la capacité de la place de Martigny avait été augmentée. La limitation du séjour à sept jours est, par contre, difficilement applicable dans les faits. «Les infractions sont systématiquement poursuivies», a aussi assuré le ministre, reconnaissant que la situation à Martigny n’est toujours pas satisfaisante. 

A lire aussi: Martigny: «Des gens du voyage rendent nos champs insalubres»
 

Pas de fermeture de la place de Martigny

Le Grand Conseil a refusé de fermer l’aire de transit de Martigny (76 non, 31 oui et 12 abstentions) comme le demandait l’UDC, par Jérôme Desmeules. Un déménagement est cependant prévu dans un autre secteur, celui de l’Indivis, a rappelé Jacques Melly.

par Jean-Yves Gabbud