Réservé aux abonnés

Entre 0 et 56 000 francs, les élus valaisans à Berne dévoilent leurs rémunérations annexes

Comme le Parlement fédéral, la délégation valaisanne se déchire sur la transparence des liens d’intérêt. De la gauche au centre, les élus souhaitent une meilleure information du public, alors que la droite estime que les règles sont suffisantes.
13 juil. 2020, 07:00 / Màj. le 13 juil. 2020 à 07:00
Parlementaires de milice, les élus fédéraux ont presque tous une activité professionnelle annexe.

Sur les dix élus valaisans à Berne, neuf ont accepté de dévoiler les rémunérations qu’ils perçoivent en dehors du travail parlementaire et de leur profession. L’UDC Jean-Luc Addor a refusé bien qu’il ne déclare qu’un seul mandat rémunéré, celui de président de l’association ProTell: «En regardant les liens d’intérêts déclarés, on peut se douter des montants. Les requérir n’est que pure curiosité.»

Sans trans...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois